Cancer de la vulve: photos, symptômes, étapes, méthodes de traitement, prédictions, avis

Quelle est cette pathologie? Est-ce dangereux et curable? Ce sont des questions fréquentes. Nous allons en discuter en détail dans cet article. Le cancer de la vulve est une tumeur maligne qui se manifeste à l'extérieur de la peau et des muqueuses des organes génitaux. Chaque année, des experts identifient plus de quatre mille patients atteints de cette pathologie. Le début de la mort au cours de l’année, même en dépit de l’assistance fournie, est observé chez un patient sur cinq. Une mortalité aussi élevée est associée au fait que les patients ne consultent pas longtemps les spécialistes. Les conséquences de cette attitude face à la santé sont malheureusement décevantes. En conséquence, l’indifférence des gens conduit au fait qu’au début, la forme opérable de la maladie est incurable.

traitement du cancer de la vulve

Informations générales

L'incidence du cancer de la vulve dans notre paysest d'environ cinq pour cent. L'épidémiologie montre que la prévalence de la maladie dans les pays en développement est plus élevée que dans le reste du monde. Quant aux Asiatiques, leur taux d’incidence ne dépasse pas un et demi pour cent.

Dans le groupe à risque sont souvent les personnes âgées,qui ont plus de soixante-cinq ans, puisque c'est à cet âge que le fond hormonal des femmes subit des changements importants. Le carcinome épidermoïde de la vulve peut rarement se développer chez les adolescents ou les femmes fertiles. Si l'on tient compte de l'âge des patients, on peut supposer que la malignité apparaît dans le contexte de la dégénérescence dégénérative causée par le vieillissement. Pour diverses raisons, les personnes âgées se tournent beaucoup moins souvent vers les gynécologues, ce qui conduit à négliger la pathologie.

Pour les personnes environnantes, cancer de la vulve (photo avecl'image des zones touchées est présentée dans l'article) n'est pas contagieuse. Il n'est pas possible de l'infecter avec une méthode aéroportée, mais certaines pathologies infectieuses contribuent à sa formation, par exemple le virus du papillome humain ou le SIDA.

Types de cancer

On distingue les variétés suivantes de cancer de la vulve,qui sont basées sur sa structure histologique, et en outre, la direction de la croissance et d'autres caractéristiques. Ainsi, le tableau cytologique permet de distinguer les types suivants de cette maladie:

  • Forme cellulaire squameuse.
  • Variété cellulaire basale.
  • La présence de mélanome.
  • Le développement de la maladie de Paget.
  • L'apparition de l'adénocarcinome.
  • L'apparition du carcinome de Bartholin.
cancer de la vulve

Le carcinome épidermoïde aujourd'hui concerne environQuatre vingt pour cent de tous les cas, et les autres espèces sont beaucoup moins courantes. Selon le critère de la direction de germination de la pathologie, on distingue les formes exophytique et endophytique. La classification internationale montre la prévalence de ce processus et prend en compte:

  • La taille de la tumeur primaire.
  • Le degré d'endommagement des ganglions lymphatiques.
  • La présence de métastases.

Symptômes et signes de pathologie

Aux premiers stades du cancer de la vulve, les plaintes sont évidentes.les patients peuvent être totalement absents. Parfois, les précurseurs du développement d’une telle pathologie sont la leucoplasie, ainsi que les krauroses et le lichen sclérosant. Souvent, le premier stade de la maladie est asymptomatique.

Le symptôme initial du cancer de la vulve estsensation de démangeaison avec inconfort ou sensation de brûlure dans le tractus génital. En règle générale, la douleur apparaît plus tard. Extérieurement, les premiers changements sans enquête peuvent être difficiles à détecter, mais vous pouvez parfois voir qu'une bosse est apparue dans la région inguinale sous la forme d'un ganglion lymphatique élargi, ce qui ne fait pas mal.

Les principales manifestations visibles sont des taches.sur les muqueuses, faciles à détecter: il suffit d’examiner soigneusement la vulve. Malheureusement, cela se fait trop tard. Ces taches ont une teinte blanchâtre-grisâtre. Des symptômes similaires sont observés sur le fond de la leucoplasie.

Les signes caractéristiques du cancer de la vulve avecLa croissance exophytique est l’apparition d’une inflammation, d’une ulcération et, en outre, d’écoulements purulents et sanglants, qui indiquent que la désintégration du cancer a commencé. La germination endophyte est caractérisée par un œdème, des phoques et une infiltration. Les manifestations ultérieures comprennent la faiblesse, la fatigue et les basses températures. Au stade terminal, les symptômes progressent rapidement, ce qui se traduit généralement par un épuisement sévère. Il peut également y avoir une perte de poids rapide et une impulsion de remplissage faible avec un essoufflement au moindre effort. En conséquence, la mort survient le plus souvent.

Vous pouvez voir les symptômes du cancer de la vulve sur la photo présentée dans l'article.

cancer de la vulve photo

Les principales raisons

Étiologie avec les principales causes decette pathologie jusqu'à la fin n'a pas encore été étudiée. Il est vrai que la papillomatose est présente chez 50% des patients du corps. Son agent pathogène est le papillomavirus. Il peut être transmis par contact ou par ménage. Certaines souches provoquent la formation de verrues et de verrues présentant un degré élevé de cancérogénicité. Cette pathologie commence souvent par l'apparition d'une croissance papillomateuse. Pénétrant dans l'épithélium, le virus modifie la structure de l'ADN humain, ce qui peut provoquer une dysplasie lors de l'accélération de la division. L'urgence de ce problème réside dans le fait que dans le cas où un cancer de la vulve était détecté chez une jeune femme, le virus du papillome est détecté avec une probabilité de quatre-vingt pour cent. Aujourd'hui, ils infectent plus de 90% de la population mondiale.

Le cancer de la vulve peut souvent être transmis parhéritage. Prédisposition héréditaire constatée dans 30% des cas. C'est ce qu'on appelle la néoplasie de type intraépithélial. Le gène qui le provoque n'a pas encore été identifié. Psychosomatics explique que les tumeurs malignes se forment à la suite d'expériences mentales souvent inconscientes. Ils peuvent également provenir d'un manque d'attention ou d'amour. Ainsi, selon certains enseignements, les processus oncologiques peuvent provoquer la haine suscitant le ressentiment, la colère et l’envie des autres.

Stades du cancer de la vulve

Dans le traitement de cette maladie, la prévalence de la tumeur joue un rôle clé. Les étapes suivantes sont distinguées:

  • Le niveau zéro de la pathologie est caractérisé par des lésions de l'épithélium uniquement.
  • Dans la première étape, la taille de la tumeur ne dépasse pas deux centimètres et ne dépasse pas la vulve elle-même.
  • Au deuxième stade, la taille de la tumeur commence déjà à dépasser deux centimètres.
  • La troisième étape est caractérisée par la germination d'une tumeur dans les tissus voisins, par exemple dans la région du vagin ou de l'anus, entre autres choses, on observe des lésions unilatérales des ganglions lymphatiques.
  • Au quatrième stade, la tumeur peut se développer dans d'autres organes et, en outre, dans les os. Dans le même temps, on peut noter les ganglions lymphatiques atteints de métastases provenant de deux parties.

À un stade précoce, sous réserve detraiter la survie des patients est de quatre vingt dix huit pour cent. Il convient de noter qu'une tumeur peut se propager dans tout le corps en quelques mois. Les médecins détectent souvent des métastases distantes au niveau des poumons. Malheureusement, la dernière étape n’est presque soumise à aucun traitement. Dans ce cas, l’effectif des médecins n’a pour but que d’améliorer la situation du patient malade.

Comment identifier les symptômes du cancer de la vulve?

chimiothérapie pour le cancer de la vulve

Diagnostiquer

L’anamnèse, ainsi qu’une enquête auprès des patients,déterminé par la dynamique générale des processus pathologiques ainsi que par l'évolution de la maladie et par le caractère bénin de l'éducation. En cas de suspicion de cancer de la vulve, une enquête visant à clarifier le diagnostic comportera les procédures suivantes:

  • Effectuer un examen pelvien, qui rapporte les changements externes.
  • Mise en œuvre de la palpation avec définition des ganglions inguinaux élargis et fémoraux.
  • Effectuer une colposcopie afin de déterminer la germination du néoplasme.
  • La vulvoscopie, qui permet de vérifier la présence de dysplasie dans les cellules modifiées.
  • Effectuer une cytologie de frottis en effectuant un test PAP ou en vérifiant la présence de cellules cancéreuses avec une description de leur structure.
  • Biopsie et examen histologique.
  • Effectuer une échographie du bassin et, en outre, des ganglions lymphatiques, ce qui permet d'identifier les métastases.

Lorsque le cancer de la vulve commence à métastaser aux régions voisines, le diagnostic consiste en les procédures suivantes:

  • Effectuer un examen rectal au doigt.
  • Rayon X des poumons.
  • Effectuer une urétroscopie.
  • Réalisation informatique et d'imagerie par résonance magnétique, ce qui permet d'identifier les métastases distantes.

Conclusion avec le pronostic de la maladie directementdépend de la combinaison des symptômes et des données de recherche clinique. En outre, il est nécessaire de prendre en compte la durée de la pathologie ainsi que l'état de santé général du patient.

Comment est le traitement du cancer de la vulve?

symptômes du cancer de la vulve

Traitement de la maladie

La maladie est extrêmement dangereuse, mais curablemaladie, cependant, sujette à une détection à un stade précoce. Si la pathologie n’est pas traitée, elle sera fatale. Il convient de noter que la négligence de cette maladie peut entraîner la mort dans l’année.

La chance de survivre et d’arrêter d’être actifLe développement d'un carcinome existe dans le cas où une personne ne commence pas la maladie, mais consulte un médecin pour des soins médicaux appropriés. Vous ne devez en aucun cas essayer de vous débarrasser de la maladie en prenant des analgésiques, ni rechercher des remèdes efficaces dans les recettes proposées par la médecine traditionnelle. Dans une telle situation, seuls des soins médicaux compétents assurés par des spécialistes qualifiés devraient être fournis. Le traitement du cancer de la vulve devrait être complet.

Aide à guérir et à vaincre la pathologiedéveloppements modernes dans des domaines tels que la gynécologie, la chirurgie et l’oncologie. La tactique de traitement consiste en une association thérapeutique qui contribuera à ralentir le développement du cancer, à permettre au corps de récupérer et, en plus, à prolonger la vie. Ainsi, le traitement comprend les aspects suivants:

  • Effectuer une ablation chirurgicale et des métastases.
  • Chimiothérapie à l'aide de cytostatiques.
  • Conduite de radiothérapie.
  • Prendre des mesures de soulagement de la douleur.

Le rétablissement des patients vient directementaprès une chirurgie pour un cancer de la vulve, dans lequel l'organe est prélevé avec des ganglions lymphatiques régionaux. Parfois, nous ne parlons que de rémission clinique. Les récidives postopératoires sont généralement retrouvées dans 7% des cas. Le moment de leur apparition ne peut être prédit en aucune façon, mais parfois les médecins doivent réopérer les patients.

radiothérapie du cancer de la vulve

Cancer lancé, et pourtant inopérable, tousnécessite également des soins palliatifs. Habituellement, la radiothérapie est prescrite et les actions entreprises par les oncologues visent directement à atténuer les souffrances de la personne malade. Une chimiothérapie pour le cancer de la vulve est également en cours.

Complications possibles

Traitement de cette pathologie, qui comprendles radiations associées à la chimiothérapie peuvent entraîner divers effets secondaires ainsi qu'une dégradation de la qualité de vie des patients. Par exemple, en raison du retrait des organes génitaux, un gonflement des jambes peut survenir avec une inflammation et une divergence des sutures postopératoires, ainsi qu'une accumulation de liquide dans la zone touchée.

Des conséquences négatives sur le fonctionnement peuventse produisent également lorsque les nerfs sont endommagés. Les patients peuvent ressentir des engourdissements et des picotements dans la zone endommagée de la peau. De plus, la couture peut mal guérir. Dans le cadre de la prophylaxie, il est recommandé de lubrifier la peau avec un baume appelé «Vinyline». Convient également à l'huile d'argousier. La chimiothérapie et la radiothérapie pour le cancer de la vulve peuvent entraîner diverses complications, notamment les suivantes:

  • Réduire les forces immunitaires du corps.
  • Le développement de l'anémie.
  • Perte de cheveux importante.
  • L'apparition de troubles dans les entrailles.
  • Observation de la contraction vaginale.
  • Une sensation de brûlure pendant la miction.
  • L'apparition d'une faiblesse générale, d'une irritabilité, d'une apathie et d'un sentiment d'anxiété.

Pendant toute la période postopératoire, les patients ont besoin d'une attention particulière par rapport à eux-mêmes, ainsi qu'aux soins du personnel clinique et, bien entendu, des proches.

Dans les stades avancés du cancer de la vulve (les photos peuvent être facilementtrouver) les personnes malades peuvent éprouver un inconfort physique grave. À cet égard, la question de savoir comment soulager la douleur est la plus urgente. À un moment donné, l’utilisation d’analgésiques non narcotiques n’apporte plus aucun soulagement. Les patients strictement selon des médicaments puissants ordonnance désignés individuellement comme « buprénorphine » et « Morphine ».

Les médicaments contre la douleur peuvent causerune certaine dépendance avec certains effets secondaires, tels qu'un assombrissement de la conscience, des vertiges, des nausées, une baisse de la pression artérielle, une bouche sèche et une forte sensation de soif

À quoi ressemble le cancer de la vulve, tout le monde ne le sait pas.

à quoi ressemble le cancer de la vulve

Est-ce réaliste de tomber enceinte après la pathologie?

Cette question est encore aujourd'huiinsuffisamment étudié, car cette maladie survient rarement chez les femmes en âge de procréer. Cette pathologie est plus une maladie dite "sénile".

Cependant, la plupart des professionnels de la santé pensent quela grossesse ne peut être planifiée qu'après la fin du traitement complexe et, en outre, à la fin de la période de réadaptation. En tant que telle, la période de récupération est assez longue et va de trois à cinq ans. Avant de planifier une grossesse, les femmes doivent subir un examen complet, principalement chez le gynécologue, ainsi que chez un oncologue et un généticien. Cela est nécessaire pour détecter les facteurs cachés pouvant nuire à l'enfant ou provoquer une rechute de la pathologie.

Dans de rares cas, cette pathologie peut êtrediagnostiqué pendant la grossesse. Dans de telles situations, vous ne pouvez pas refuser d’effectuer une chimiothérapie. Cette méthode de traitement n'a aucun effet négatif sur le développement ultérieur du fœtus.

Mesures préventives

Comment pouvez-vous prévenir cette maladie graveet le combattre? La prévention du cancer aide à éviter l'exposition à des facteurs nocifs et à se défendre contre eux. Afin de prévenir l'apparition d'un cancer de la vulve, les médecins recommandent d'éliminer ou au moins de réduire l'effet de facteurs dangereux et, en outre, à temps pour traiter les comorbidités. Tout d’abord, vous devez cesser de fumer, vous débarrasser de votre excès de poids, éviter de pénétrer dans le corps de toutes sortes de substances cancérogènes. En outre, il est impossible d'empêcher les violations des taux d'hormones et l'apparition de problèmes de vaisseaux sanguins. Voici également des recommandations qui aident à prévenir le cancer de la vulve:

  • Fournir le corps avec un sommeil adéquat.
  • Mode de vie sain et régime de jour normal.
  • Une bonne nutrition, avec des bilans réguliers.

Pour traiter cette maladie devrait être à son stade initial. Donc, s'en débarrasser sera plus facile et beaucoup plus efficace. À cet égard, chaque femme après cinquante ans devrait consulter un gynécologue deux fois par an.

Quel est le pronostic du cancer de la vulve?

Espérance de vie et pronostic

Survie des patients opérables qui ne sont pasavoir des lésions des ganglions lymphatiques, généralement jusqu'à quatre vingt dix pour cent. Si les ganglions lymphatiques étaient impliqués dans le processus pathologique, le taux de survie diminuait à cinquante pour cent.

Avis de cancer de la vulve

Le plus souvent des critiques sur ce traitementles pathologies quittent les filles de mères malades qui ont dû faire face à un cancer. Comme tout autre cancer, cette forme n'est traitée avec succès qu'au stade initial, immédiatement après l'opération, ce qui est rapporté dans les commentaires. Après le traitement, les femmes peuvent développer diverses complications sous forme d'anémie, de perte de cheveux, de sensation de faiblesse et de fatigue rapide.

Dans notre pays, environ cinq d'entre eux souffrent d'un cancer de la vulve.pourcentage de femmes. À cet égard, il est extrêmement important d’être examiné régulièrement par un gynécologue afin d’éviter le développement d’une pathologie aussi dangereuse. En outre, ne négligez pas une nutrition adéquate, un mode de vie sain et le respect des habitudes de sommeil normales. Une femme est obligée de prendre soin de sa santé non seulement dans sa jeunesse, mais tout au long de sa vie.