Mélanome: traitement, symptômes

Le mélanome est une tumeur maligne,se développant à partir de mélanocytes. La tumeur affecte la peau plus souvent, plus rarement - la rétine de l'œil, le cerveau, les muqueuses. La dégénérescence la plus fréquente dans le mélanome (70% des patients).

Cette maladie est la plusagressif de toutes les tumeurs malignes, flamboyant rapidement à travers plusieurs couches de la peau et se propager à d'autres organes. Par conséquent, il est très important de diagnostiquer le mélanome le plus tôt possible. Si la tache de naissance (tache pigmentée) commence à croître rapidement, à changer de forme ou de couleur, l'inflammation est une occasion d'attirer d'urgence l'oncologue. Le mélanome bézpigmentaire est également commun.

Une tumeur peut également affecter la rétine de l'œil,Ces symptômes sont exprimés comme suit: une baisse de l'acuité visuelle, un changement de la couleur de l'œil, une augmentation de sa taille, l'apparition d'ulcères, des saignements, des formations ganglionnaires. Le mélanome de l'oeil se manifeste dans 5-7% des cas de toutes les pathologies pigmentaires. Souvent, lors de l'examen de l'organe, un petit mélanome est pris pour une tache pigmentée.

Mélanome - traitement de la maladie

La méthode de lutte contre la maladie dépend de son stade de développement. Si un mélanome est diagnostiqué, le traitement est prescrit dès que possible.

Stade I. A ce stade, la tumeur ne va pas au-delà de l'épiderme et est traitée par exérèse chirurgicale.

Étape II. A ce stade de la maladie, avec la tumeur, une certaine quantité de peau saine est simultanément enlevée. Si le médecin soupçonne une atteinte des ganglions lymphatiques, une biopsie est réalisée. Avec un résultat de test positif, tous les ganglions lymphatiques dans la région du mélanome sont retirés. Des médicaments supplémentaires peuvent être prescrits (alpha-interféron ou d'autres médicaments).

Étape III. Il est caractérisé par une atteinte des ganglions lymphatiques au moment du diagnostic. Le traitement chirurgical du mélanome est réalisé avec la lymphodissection. La thérapie par interféron peut retarder la rechute. Tous les foyers de la maladie sont éliminés (si le patient est diagnostiqué avec plusieurs mélanomes). S'il n'est pas possible d'appliquer la méthode chirurgicale, l'introduction d'un vaccin BCG ou d'une préparation d'interleukine-2 dans le foyer du vaccin. En présence de mélanome sur le membre, sa perfusion isolée est réalisée. La radiothérapie est également utilisée sur la zone affectée, la chimiothérapie et l'immunothérapie sont utilisées.

Stade IV. Mélanomes, dont le traitement ne se limite pas aux méthodes chirurgicales, ce qui a donné métastasé aux ganglions lymphatiques distants ou organes. Une récupération complète à ce stade est très difficile. Avec l'opération éventuelle suppression de grands foyers de la tumeur. La radiothérapie, l'immunothérapie ou la chimiothérapie sont également prescrites.

La chimiothérapie chez les patients atteints de ce stade de mélanome est inefficace et de courte durée. Le plus souvent, la dacarbazine et le témozolomide sont prescrits.

Immunothérapie implique l'utilisation de préparations d'interféron, de l'interleukine-2, ipilimumab et permet au patient de prolonger l'espérance de vie à ce stade.

Chez certains patients, même à ce stade de la maladie, il peut y avoir une bonne susceptibilité au traitement, ce qui peut améliorer l'espérance de vie.

Méthodes populaires pour le mélanome

En cas de diagnostic de mélanome, le traitement peut également inclure l’utilisation de la médecine traditionnelle (sur consultation préalable du médecin traitant).

Par exemple, dans le traitement de cette maladieutiliser efficacement la teinture d'aconite. Lors du traitement de cette plante, il ne faut pas oublier sa toxicité. Le plus souvent, la posologie maximale de ce remède est individuelle et dépend du bien-être général du patient.

Un remède populaire très prometteurles produits de traitement de l'écorce de bouleau, ainsi que diverses collections d'herbes végétales (ortie, hysope, racines d'angélique, fruits de coriandre, etc.) sont reconnus comme des mélanomes. Cependant, ces fonds ne remplacent en aucun cas un traitement à part entière par un oncologue!